Les différents traitements pour l'alopécie

Le saviez-vous ? « Un cheveu vit en moyenne 5 ans, puis il meurt et tombe pour être remplacé par un autre »

L’alopécie est le mot médical désignant un phénomène de chute de cheveux avec une diminution visible de la densité capillaire. Rapide ou lente, elle est très souvent une grande source de tourment pour les personnes affectées ; pour des raisons esthétiques ou physiologiques. Les zones attaquées sont diverses : tête, sourcils, bras, barbe voire même jambes. Elle peut entrainer une calvitie partielle ou totale et peut concerner aussi bien les hommes que les femmes de différentes tranches d’âge. 

Il existe différents types d’alopécie ; la variation dépend de l’endroit où la maladie survient dans le corps, ainsi que de ses causes probables.
Bien que dans certains cas, il ne puisse y avoir de remèdes, de nouvelles options de traitement offrent de l’espoir à la personne atteinte d’alopécie.

Les différents types d’alopécie

Selon les dermatologues, on distingue plusieurs types d’alopécie :

  • L’alopécie androgénétique héréditaire : C’est la plus fréquente. Elle se manifeste principalement par une réduction du volume des cheveux, voire une calvitie, et touche 70 % des hommes (20 % des hommes entre 20 et 30 ans).  La chute de cheveux débute généralement vers 20 ans et se stabilise vers 30 ans).
  • L’alopécie aiguë : Elle est très souvent liée à un traitement par chimiothérapie, un grand stress, des grosses carences alimentaires importantes notamment en fer, des troubles hormonaux et une irradiation aiguë aux rayons UV ;
  • L’alopécie localisée : La plupart du temps provoquée par des problèmes de peau (tumeur, brûlure et pelade), elle peut aussi être due à une radiothérapie ou à la présence de parasites (teigne et lichen) ;
  • L’alopécie congénitale : Observée à la naissance.
  • L’alopécie areata : L’origine de l’alopécie areata est due à un mécanisme de médiation cellulaire.  Elle se caractérise par une perte brusque de cheveux plus ou moins gros dans un ou plusieurs endroits. C’est une forme de pelade pouvant atteindre toute la tête : alopécie totalis (totale) ou parfois l’ensemble du corps : alopécie universalis (universelle).  Lorsqu’elle est universelle, il n’y a plus aucun poil ni cheveu sur l’ensemble du corps.

Les différents traitements

Devenue un grand sujet de complexe, l’alopécie a engendré plusieurs recherches en médecine moderne et traditionnelle afin de trouver des solutions efficaces. Généralement, son traitement est avant tout celui de sa cause.

Entre les traitements naturels et ceux médicaux, les solutions sont nombreuses.

Les traitements naturels

Le marché des traitements naturels est très affluent. Leur principal atout est sans aucun doute leur grande facilité d’accès. Pas besoin d’ordonnance ou de consultation de la part d’un médecin, parce que ce sont des éléments que, pour la plupart, nous utilisons au quotidien. Il ne faut pas tout de même en attendre de grands miracles, même si certains d’entre eux peuvent sensiblement améliorer l’aspect du cheveu et ralentir la chute.

Bien souvent, au travers d’une recette de grand-mère transmise de génération en génération, d’une lotion capillaire home made (fait maison) ou d’une cure de compléments alimentaires, certains nutriments sont reconnus pour leur action bénéfique sur la chevelure.

Certains traitements naturels contre l’alopécie ont une forte teneur en vitamines, notamment la vitamine B. En effet, l’une des vitamines les plus connues pour la croissance des cheveux est une vitamine B appelée biotine. Des études établissent un lien entre une carence en biotine et la perte de cheveux chez l’homme. D’autres vitamines B aident à créer des globules rouges, qui transportent l’oxygène et les nutriments vers le cuir chevelu et les follicules pileux. Ces processus sont importants pour la croissance des cheveux.

La prise de ces vitamines est toutefois soumise à une posologie pour ne pas en abuser, et il faut généralement attendre 02 à 03 mois pour voir les premiers résultats.

Certaines solutions naturelles peuvent aussi inhiber l’action des 5-alpha réductases réduisant ainsi le taux sanguin de dihydrotestostérone (DHT) et donc limiter la progression de la calvitie. En plus d’avoir des vertus pour la santé globale du corps humain, elles peuvent aussi aider à maintenir l’équilibre du pH de vos cheveux et à stimuler une meilleure circulation vers vos follicules pileux.

De nombreuses personnes semblent négliger ces solutions naturelles au profit des solutions médicamenteuses parce qu’elles ont le sentiment qu’elles ne sont pas efficaces. Et pourtant, les traitements naturels apportent pour la plupart une solution permanente aux problèmes de cheveux en leur fournissant les nutriments essentiels à leur croissance.

Parmi ces solutions naturelles, certaines sont buvables et d’autres peuvent être appliquées directement sur les cheveux.

Enfin, et ce n’est pas le moindre des détails, il est important de relever que plusieurs solutions dans le traitement naturel contre l’alopécie aident à bloquer la DHT ou la dihydrotestostérone, qui est la principale cause de perte de cheveux.

Les traitements médicamenteux

Les différents traitements médicamenteux disponibles sur le marché sont ceux que les médecins vont vous proposer pour lutter contre votre alopécie.
Ces différents produits sont homologués par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé.

Bien qu’il existe de nombreux traitements médicamenteux contre la perte de cheveux, peu ont montré du succès dans la prévention ou l’inversion de la perte de cheveux. Il est également important de noter que certaines formes de perte de cheveux sont de courte durée, généralement moins d’un an, comme l’alopécie areata, qui est une condition de perte de cheveux temporaire. Dans cette condition, le système immunitaire de votre corps attaque les tissus qui poussent, provoquant une perte soudaine de cheveux, mais généralement les cheveux repoussent en quelques mois.

Bien que nous nous soyons concentrés principalement sur la perte de cheveux sur la tête, il est intéressant de savoir que vous pouvez subir une perte partielle ou totale de cheveux sur la tête mais aussi sur tout votre corps. Oui, vous pouvez perdre des cheveux sur tout votre corps, une condition connue sous le nom d’Alopecia Universalis.

Quelle que soit la forme de calvitie que vous rencontrez, il existe des médicaments contre la perte de cheveux et d’autres conseils de traitement qui peuvent vous aider. Ce qui est important, c’est que vous sélectionniez ce qui fonctionne réellement grâce à des recherches appropriées et à des conseils d’experts. Comme tous les autres médicaments, n’oubliez pas que ce qui marche pour quelqu’un d’autre ne va pas nécessairement marcher pour vous. Efforcez-vous donc d’identifier ce qui vous convient.

Les compléments capillaires

En plus des soins médicamenteux, plusieurs personnes se tournent vers les compléments capillaires ou alimentaires pour favoriser la pousse de cheveux.

L’achat des bons compléments capillaires peut considérablement influer sur la croissance de vos cheveux. Tous ne sont pas aussi efficaces qu’ils le prétendent. Vous devez donc savoir quoi rechercher avant d’en acquérir un. Et l’un des premiers critères à observer est généralement les ingrédients qui le composent. Certains extraits de plantes peuvent vraiment favoriser la croissance des cheveux d’une manière que vous ne pouvez pas imaginer. Cela est particulièrement vrai pour les hommes. Vous pouvez réellement arrêter la DHT en prenant des herbes comme le palmier nain, l’ortie ou même le thé vert. Ce qui signifie également que tout complément que vous achetez pour vos cheveux doit contenir ces mêmes ingrédients actifs.

L’une des principales raisons pour lesquelles les follicules s’affaiblissent est qu’ils ne reçoivent pas une nutrition appropriée. Il y a beaucoup de nutriments et de vitamines qui doivent atteindre votre cuir chevelu et vos follicules. Malheureusement, un mode de vie occupé et rapide ne vous permet parfois pas de suivre une alimentation saine et équilibrée. Cela a fait du manque de nutrition un problème courant.

Vos cheveux ont besoin de grandes quantités de protéines, de vitamines et de minéraux. Le régime quotidien ne fournit pas la nutrition dans la meilleure quantité. Les compléments pour la perte de cheveux ont une valeur nutritive élevée. Ils sont capables de fournir à vos cheveux une nourriture spécifique que votre alimentation ne peut pas.

Chercher à maintenir les cheveux restants en utilisant des médicaments et d’autres formes de traitement est généralement un objectif plus réaliste que d’essayer de faire repousser les cheveux. Cependant, il est possible de remplacer les cheveux perdus par la chirurgie esthétique qui ressemblera à des cheveux naturels.

La greffe de cheveux

Pour ceux qui se sentent vraiment mal avec leur perte de cheveux, il existe une solution chirurgicale : La greffe de cheveux. Le terme exacte employé est « micro-greffe ». Il s’explique par le fait que les cheveux du patient ne sont plus réimplantés par groupes mais individuellement, sur les zones désertes. Cette intervention chirurgicale se fait sous anesthésie locale. Elle dure entre 2 à 3 heures. Le processus se fait par prélèvement des greffons folliculaires à l’arrière de la tête (C’est une zone épargnée par la calvitie chez la plupart des hommes) par excision.

A court terme, le résultat d’une micro-greffe est bluffant. Mais les dermatologues mettent en garde sur le fait que ‘’le chirurgien qui pratique la greffe doit avoir une bonne expertise technique et doit être capable de prévoir l’évolution de la calvitie afin de positionner les greffons de manière à ce que l’aspect reste naturel ’’.

Le Microneedling avec les dermarollers

Le microneedling grâce aux dermarollers une technique qui apporte du volume aux cheveux fins et favorise la repousse. Elle consiste en une stimulation du cuir chevelu à partir d’aiguille dont la taille varie entre 0,25 et 3mm. La méthode utilisée se fait grâce à un appareil : le « roller » ou « dermaroller ». Il est constitué de 540 aiguilles. On le roule lentement sur le cuir chevelu afin de créer des microlésions. Celles-ci stimuleront l’épiderme qui absorbera plus rapidement les produits pour la croissance des cheveux comme le minoxidil et améliorera la circulation sanguine dans le cuir chevelu.

Les effets sont visibles après 3 mois de traitement. Les changements se font graduellement. Le Microneedling est très prometteur et est faisable de chez soi. Ce processus aussi bien chez les hommes que les femmes.

Il suffit de se procurer l’appareil ainsi que de l’alcool pour le désinfecter régulièrement.

Les shampooings antichute

Plus vous agresserez vos cheveux, plus ils se fatiguent, tombent et peuvent ne plus être remplacés par d’autres. Plus le shampooing est bon, plus le risque de chute est bas

Il est conseillé d’associer à tout traitement adopté, un shampooing anti chute. Ces shampooings doivent être sans sulfate, sans parabène, sans silicone, doux et au PH neutre.  Ne vous laissez pas guider par le nombre de shampooing que vous ferez par semaine ou par mois, mais par la qualité du shampooing que vous ferez.

Lors de votre shampooing, massez délicatement votre cuir chevelu en effectuant des cercles avec vos doigts. Faites cela de la nuque jusqu’au début de votre chevelure. Cette action facilitera la circulation sanguine dans le cuir chevelu. Ce qui ne peut qu’être bénéfique pour vos cheveux.

L’excès de sébum sur les cheveux gras permet une fréquence plus grande de shampooings. Après utilisation, rincez énormément vos cheveux (Utilisez pour cela de l’eau tiède) et séchez-les de préférence à l’air libre.

Les huiles essentielles

Si vous espérez trouver un traitement naturel contre la perte de cheveux, les huiles essentielles peuvent éventuellement être une alternative. Ces huiles sont utilisées depuis des centaines d’années pour pallier à toutes sortes de problèmes de santé, y compris l’alopécie. Vous pouvez essayer certaines huiles essentielles spécifiques comme l’huile de primevère, l’huile de romarin, l’huile d’olive, la lavande pour ne citer que celles-ci.

Se frotter la tête avec diverses huiles naturelles spéciales est devenu très populaire de nos jours. Ces types de remèdes naturels aident à empêcher les cheveux de tomber. Ils peuvent également encourager la repousse des cheveux aux mêmes endroits où ils sont tombés.  Généralement, un bon mélange d’huiles essentielles et d’herbes naturelles peut constituer une véritable solution contre l’alopécie. Ce mélange d’huiles essentielles est censé stimuler le cuir chevelu et améliorer le flux sanguin et d’oxygène qui peut raviver les follicules pileux stagnants.

Après avoir laissé le mélange d’huiles essentielles sur votre cuir chevelu, vous pouvez ensuite vous laver les cheveux avec votre shampooing préféré. Faites cela plusieurs fois par semaine, en veillant à masser doucement le cuir chevelu à chaque application.

Les huiles essentielles sont souvent très concentrées car elles ont été retirées des feuilles, des tiges, fleurs ou racines de plantes. Vous avez probablement entendu parler de l’utilisation des huiles essentielles pour la relaxation, la méditation, l’immunité contre les maladies, mais qu’en est-il du traitement de la calvitie, de l’amincissement des cheveux, des cheveux secs et du cuir chevelu ou des pellicules? Les hommes et les femmes se plaignent de ces conditions et pourtant, il y a environ 400 huiles essentielles qui existent. Parce que ce sont des huiles essentielles hautement concentrées, elles sont souvent diluées avec une huile végétale avant toute application sur la peau ou le cuir chevelu.

Le massage a généralement pour but de ramollir et conditionner le cuir chevelu, augmentant la circulation sanguine vers la tête et détendant le cuir chevelu pour permettre aux huiles d’être absorbées.

Les huiles végétales

Beaucoup de gens peuvent se demander si l’huile végétale est bonne pour la croissance des cheveux? Pour faire court, la réponse est oui. L’huile végétale peut contribuer à la croissance des cheveux. C’est un ingrédient essentiel dans de nombreux plats et du carburant pour les voitures. En outre, l’huile végétale peut être utile comme traitement pour la croissance des cheveux. Vous pouvez même utiliser de l’huile végétale comme remède maison pour les cheveux secs.

L’huile végétale est une huile extraite des plantes. Dans certaines plantes à haute teneur en huile, jusqu’à 45%, l’huile végétale est purifiée à 100% sans additifs ajoutés. Cependant, l’huile doit être une huile de support, dérivée de la partie grasse de la plante et souvent utilisée pour diluer les huiles essentielles, plutôt que l’huile de cuisson disponible dans le commerce.

De nombreuses variétés d’huile végétale, comme l’huile de noix de coco, l’huile de jojoba, l’huile d’olive, l’huile d’amande et l’huile de moutarde peuvent être utilisées pour le traitement de la croissance des cheveux. Elles conditionnent également vos cheveux et leur donnent un éclat sain. Mais chaque type convient à un type de cheveux différent.

Appliquez simplement de l’huile végétale directement sur le cuir chevelu. Vous allez immédiatement remarquer que l’idée préconçue selon laquelle toutes les huiles sont grasses est tout à fait erronée. En fait, l’huile végétale est particulièrement efficace pour nettoyer les petites particules de poussière qui provoquent des pellicules, une irritation du cuir chevelu et même certains types de perte de cheveux. En outre, l’application de cette huile est aussi apaisante et relaxante que les revitalisants les plus luxueux du marché.

L’huile végétale hydrate non seulement les cheveux mais agit également comme une couche protectrice du cuir chevelu contre les pellicules et la saleté. Grâce à ses caractéristiques distinctives, l’huile végétale est l’un des excellents agents naturels de conditionnement des cheveux. Elle contient en fait un grand nombre de graisses insaturées sous forme de lipides acides. Cette graisse est extrêmement utile pour hydrater et éclaircir les cheveux. En particulier, grâce à son volume lumineux, elle peut facilement pénétrer les racines des cheveux. Et une fois à l’intérieur, l’huile végétale prendra soin et réparera les dommages de l’intérieur. Ce mécanisme unique rend l’huile végétale plus efficace que tout autre revitalisant capillaire naturel.

Les Méthodes de prévention

Bien que l’on ne puisse réellement empêcher le phénomène de chute de cheveux, il est toutefois possible avec quelques gestes simples du quotidien, de limiter les dégâts que pourraient engendrer une potentielle alopécie.

Avoir une bonne alimentation

Certains aliments peuvent freiner ou prévenir l’alopécie. Particulièrement ceux contenant des acides aminés soufrés. Parmi ces aliments nous avons : les viandes, les poissons, les légumineuses, les céréales et les œufs.

Les oligoéléments jouent un grand rôle dans la prévention de l’alopécie, de même que certains compléments alimentaires à base d’acides aminés soufrés (ces compléments alimentaires peuvent apporter quelques incommodités sur le plan digestif : ils peuvent notamment donner des flatulences.) Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter son médecin avant d’en prendre.

Prendre soin de ses cheveux

Histoire de réduire les pertes de cheveux, il est conseillé de ne les laver qu’une à deux fois par semaine tout au plus. Durant le lavage, éviter de masser énergiquement son cuir chevelu. Il est également nécessaire de bien choisir son shampoing en évitant ceux qui sont gras et qui peuvent alourdir les racines. Les traitements à base de masques et autres soins ayant des effets gras ne sont pas non plus conseillés.

En outre, il est important de toujours opter pour des produits de bonne qualité. Opter pour une eau du lavage ni trop chaude ni trop froide.

Après le lavage, il est préférable de laisser ses cheveux se sécher à l’air libre (de façon tout naturelle) plutôt que d’utiliser un sèche-cheveux. Enfin, mieux vaut attendre qu’ils soient bien secs avant de les coiffer.

Adopter de bonnes habitudes

Un certain nombre de bonnes habitudes peuvent contribuer à limiter la perte de sa chevelure. Ayez quotidiennement une bonne nuit de sommeil. Cela peut, entre autres aider à prévenir la fatigue des yeux qui entraîne souvent une importante chute de cheveux. Penser à restreindre le temps à passer devant les écrans tels que la télévision, le téléphone, les tablettes et ordinateurs. Dans la mesure de l’impossible, essayez de réduire la luminosité de votre appareil au niveau adéquat pour vos yeux.

Avoir une alimentation saine et variée est par ailleurs recommandée pour s’assurer que les cheveux aient accès aux nutriments dont ils ont besoin. Les aliments, à privilégier à cet effet sont les fruits, les légumes, les noix et les céréales complètes.

Fuir le stress

Autrement dit, pour lutter contre la chute de cheveux, il faut d’abord déstresser ! Les personnes souffrant de grands problèmes d’anxiété et de stress peuvent se lancer dans la consommation de tisanes pour se détendre et ce à la place de boissons gazeuses : la camomille et la passiflore sont excellentes tout comme la menthe, la valériane, l’anis, le millepertuis, la fleur d’oranger et le tilleul.

Voici quelques habitudes à éviter

On est tous habitués à notre routine hygiènique. Il va falloir faire attention désormais à éviter :

  • D’utiliser un sèche-cheveux trop chaud et trop près de la tête
  • D’utiliser les fers à lisser et les fers à boucler.
  • Les coiffures trop serrées surtout sur une longue durée.
  • L’utilisation de gel, de laque et de teintures capillaires.
  • Le shampoing sec.

Enfin, éviter d’employer des colorants contenant bien trop des substances additives néfastes pour la chevelure comme : l’ammoniaque, le paraben … La solution du « Henné » moins agressive et naturelle est préférable à adopter si vraiment vous ne pouvez-vous passer de colorants.

Conclusion

La chute de cheveux est une condition plus terrible si la perte de cheveux se produit par endroits et qu’une petite zone de votre peau est complètement privée de cheveux. Cette situation est appelée alopécie et se produit avec la plupart des gens. Toutefois, des traitements contre l’alopécie ont été développés pour faire face à ce genre de situations. Vous savez désormais vers quelles solutions vous tourner en cas d’alopécie !

Plus vite vous détecterez votre problème plus il est facile à soigner. Certains traitements surtout médicamenteux, sont spécifiques à un type spécifique d’alopécie. Notamment le finastéride et le minoxidil qui se portent plus sur l’alopécie androgénique. Notez juste, qu’avant de prendre n’importe quel médicament, il est indiqué de demander l’avis de votre médecin.