Propolis : les abeilles luttent contre la calvitie

La propolis est répertoriée parmi les plus puissants boucliers naturels qui soient. Elle a été utilisée par plusieurs civilisations antiques comme les Egyptiens, les Grecs et les Romains. Cette substance est utilisée dans la ruche pour envelopper les cadavres des d’animaux morts qui ne peuvent pas être transportés à l’extérieur (souris, rats, insectes, etc.). D’ailleurs, les Egyptiens ont pu reprendre avec succès cette technique de momification.

Les médecins romains pour leur part l’utilisaient pour soigner les blessures pendant les guerres. Et encore récemment, des médecins russes ont utilisé la propolis pour l’anesthésie locale des patients durant les interventions chirurgicales. Cette magnifique substance vaut son efficacité aux divers éléments qui la composent.

La Composition de la propolis

La propolis est constituée principalement d’essences telles que les :

  • Conifères (pin, épicéa, sapin, etc.)
  • Bourgeons de marronniers (d’Inde, d’ormes, de saules, de chênes, de frênes, de peupliers ou de bouleaux).

Sa composition varie en fonction des saisons, de la géographie et de l’espèce d’abeilles récoltante.

La propolis contient les principes actifs suivants : les flavonoïdes (dont galantine, quercitrine, pinocembrine, chrysine), acide caféïque, vanilline, oligo-éléments (dont zinc, silice et fer), huiles essentielles (eugénol, guiaol, pinène), feruliques et benzoïques.

*En effet, cette substance possède plus de 400 composantes et leur présence est principalement différente en fonction de la ruche et du climat.

Les Bienfaits de la propolis

La propolis est un trésor précieux de la ruche. Elle possède des propriétés exceptionnelles et l’on l’adopte sans hésitation une fois qu’on en découvre les bienfaits. En grec ancien, son nom signifie « entrée d’une ville ». Sans doute à cause du rôle qu’elle joue dans la protection de la ruche. Rien qu’à le savoir, on se sent déjà entre de bonnes mains !

Une étude scientifique japonaise a pu démontrer que la propolis favorise la multiplication des cellules, ce qui contribue à la repousse des cheveux. Les scientifiques soulignent que la perte de cheveux est parfois due à une inflammation. La propolis permet de remédier à cette maladie grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

Quelques précautions dans l’usage de la Propolis

Il est important de noter que la propolis peut provoquer des allergies, si elle associée à certains ingrédients. De même, les personnes allergiques aux produits apicoles devraient éviter d’en ingérer. Dans ce cas, l’usage externe est plus recommandé. Comme autre effet secondaire répertorié, la propolis peut souvent engendrer des insuffisances respiratoires ou rénales minimes et réversibles.

Pour pallier à ces risques, la consommation de la propolis au quotidien et sans réelle utilité est déconseillée. Il est préférable de prioriser les cures ponctuelles. Pour évaluer sa consommation personnelle, l’on peut utiliser les préparations standardisées disponibles dans les commerces. Par mesure de précaution, il ne faut en général pas donner de la propolis aux femmes enceintes et aux enfants dont l’âge est inférieur à 3 ans.

Conclusion

La propolis a pu traverser les siècles grâce à son efficacité dans la prévention des infections, la cicatrisation de la peau, la prévention des infections, son action très large sur les bactéries et autres champignons pour ne citer que ceux-ci. Sa forte capacité de régénération des cellules lui permet de lutter efficacement contre l’alopécie.

Mais tout ceci n’est possible que si elle est produite dans des conditions naturelles par des abeilles et surtout dans un environnement non-pollué. Les zones industrielles sont donc à éviter. C’est pourquoi il est recommandé qu’elle soit récoltée par des apiculteurs loin des activités polluantes.