Qu’est-ce que l’Effluvium Télogène et comment lui tenir tête ?

homme qui se mire en veillant à l'effluvium télogène

Faisant chuter vos cheveux à grande quantité et quotidiennement, l’Effluvium Télogène peut vous faire douter de vous-même. Peu importe que vous soyez une femme ou une homme, personne n’est à l’abri de cette pathologie qui d’ailleurs, n’est pas héréditaire. Elle est très souvent causée par le stress, un choc émotionnel, un accident ou même un régime alimentaire sévère. Mais pour vous permettre de retrouver votre beauté d’antan, il existe des traitements qui se font soit par suivi psychologique, soit par une alimentation saine, soit par la mésothérapie capillaire, et bien d’autres éléments.

Les cheveux sont exposés à plusieurs attaques, parmi lesquelles l’effluvium télogène. Les dermatologues estiment qu’il s’agit du deuxième type de perte des cheveux au monde.

Le cheveu est ce poil propre à l’être humain. Lorsque vous êtes en bonne santé, vous avez entre 100.000 et 150.000 cheveux sur la tête. La chevelure est formée en grande partie de kératine, ce qui le rend particulièrement solide. Il peut ainsi supporter, sans casser, un poids pouvant aller jusqu’à 100 g.

En dehors de la partie visible de la chevelure, il a aussi une partie invisible. La racine du cheveu s’enfonce dans une sorte de creux, qu’on appelle le follicule pileux.

Cette perte de la chevelure se produit lorsque les follicules pileux diminuent de manière brusque sur l’ensemble de la tête. Si vous en souffrez, vous remarquerez que vos cheveux s’affinent et se cassent à l’excès. Vous en trouverez énormément sur votre oreiller ou sur vos peignes. C’est une chute de cheveux aussi abondante qu’inattendue.

Alors, qu’est-ce que l’effluvium télogène ? Quelles en sont les symptômes et qu’est ce qui le cause ? Quel est le traitement approprié lorsque vous souffrez de cette affection ? Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir sur cette pathologie qui s’en prend aux cheveux.

C’est une anomalie qui survient dans le cycle du cheveu et qui provoque une chute rapide des cheveux. On l’appelle aussi chute de cheveux télogène. Lorsque vous êtes atteint de cette pathologie, une grosse quantité de vos follicules pileux entrent en phase télogène.

Il faut savoir que le cycle capillaire connait deux phases : la phase anagène et la phase télogène.

Effluvium télogène cheveux

La phase anagène est celle pendant laquelle la chevelure pousse. Pendant cette période, qui dure entre deux et quatre années, 90% des cheveux se développent. Les autres, soit à peu près 10% des cheveux, sont en phase de repos.

La phase télogène est donc l’étape pendant laquelle la chevelure a cessé sa pousse. Elle dure entre deux à quatre mois. Pendant cette phase, une partie de la chevelure tombe. Elle est alors remplacée par une autre plus jeune et en meilleure santé.

Toute personne en bonne santé perd à peu près 100 cheveux par jour. Pourtant, quand vous êtes atteint d’effluvium télogène, la phase télogène touche une plus grande quantité de cheveux. La cause de cette pathologie, occasionne le repos de presque 30% de votre masse capillaire totale.

Ainsi, lorsqu’une grande partie de vos cheveux sont dans cette étape en même temps, vous assistez à une perte capillaire aussi rapide que colossale. C’est un type d’alopécie qui touche aussi bien les femmes que les hommes. Chez ces derniers, on parle d’effluvium télogène avec dégarnissement. Encore appelée alopécie diffuse, elle touche principalement les femmes, mais les hommes n’en sont pas épargnés.

Symptômes et causes 

 L’effluvium Télogène peut être évité et combattu quand il est rapidement détecté. C’est pour cela qu’il est important de déterminer ses symptômes et ses causes

Les symptômes de cette la maladie

Cette affection est une forme d’alopécie, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une perte de cheveux. Il y a plusieurs symptômes qui permettent de différencier ce mal des autres formes d’alopécies existantes.

Cette pathologie se caractérise par une perte de cheveux brusque et abondante sur l’ensemble du cuir chevelu. Quelques fois, certaines zones peuvent être plus affectées que d’autres. Mais dans la plupart des cas, on assiste à une chute de cheveux non localisée

C’est une affection non héréditaire. Vous pouvez être atteint de cette pathologie alors même qu’aucun membre de votre famille ne l’a eu. Cela est dû au fait que les origines de cette incommodité ne sont pas génétiques.

Cette affection est un mal temporaire et réversible. On estime que la période de perte de cheveux peut durer entre deux et quatre mois. C’est le temps nécessaire pour que ne tombent tous vos cheveux déjà morts, (cheveux entrés en phase télogène) suite à l’évènement ayant causé leur chute.

Après cette étape de chute, et avec le traitement approprié, vos cheveux devraient recommencer à repousser sans trop de difficulté. Par contre, si la cause est mal identifiée ou mal traitée, alors vous pourrez développer une version chronique de cette pathologie.

Vous assisterez à un affinement du cheveu sur l’ensemble de votre tête, si vous êtes atteint d’un effluvium télogène. C’est une maladie qui peut aussi bien toucher les hommes que les femmes, ses causes pouvant être psychologiques.

 

Les causes de l’Effluvium Telogène 

Il y a de nombreux facteurs qui peuvent provoquer cette pathologie.

Les facteurs psychologiques tout d’abord, comme le stress, peuvent être responsables de l’apparition de cette anomalie. Un choc émotionnel peut ainsi agir sur les follicules pileux, et tuer en quelque sorte la production capillaire.

Dans ce cas on peut citer la perte d’un proche, ou encore une séparation amoureuse. Le stress au travail est aussi une des origines de ce mal. Vous ne constaterez le début de votre maladie que deux à trois mois après le choc émotionnel, avec les premières pertes massives de cheveux.

Vous pouvez aussi développer cette affection à la suite d’un accident. En effet, la chevelure est formée essentiellement de kératine, mais aussi de nombreux autres éléments. Parmi lesquels on peut citer les vitamines. Aussi une perte massive de sang, ou une intervention chirurgicale ; peuvent entrainer cette affection. Une trop importante perte de poids peut aussi avoir cette conséquence.

Pour cette même raison, un régime alimentaire sévère peut aussi causer ce type d’alopécie. Si votre régime vous cause une carence en fer, en vitamines B5 et B6, en calcium ou en zinc ; votre production capillaire peut en pâtir.

Les changements hormonaux peuvent aussi causer cette instabilité de la chevelure. Chez les femmes d’ailleurs, nombreuses sont celles qui développent cette alopécie après une grossesse. La variation des hormones peut plonger les follicules pileux dans une phase de sommeil. De même qu’une grossesse ; une fausse couche, une IVG ou arrêter son contraceptif peuvent provoquer un effluvium télogène.

L’environnement peut aussi être mis en cause. Les changements de saison peuvent causer ce type d’alopécie. Vous pouvez ainsi commencer à perdre vos cheveux entre le passage des saisons par exemple. Pensez aussi à vérifier la qualité de votre environnement. Si vous êtes exposé à des métaux lourds, comme du plomb, ceux-ci peuvent être à l’origine de votre perte de cheveux.

Certaines infections peuvent occasionner cette pathologie. On parle ici d’infections « de proximité », à cause de leur présence non loin de la tête. Un abcès dentaire ou une angine peuvent donc tous deux être responsables de l’apparition de cette maladie. Une grosse fièvre aussi peut, à terme, occasionner la chute rapide des cheveux.

Le traitement approprié pour lutter contre l’effluvium télogène

Des traitements particuliers peuvent ralentir l’action de l’alopécie diffuse. Voici quelques traitements qui peuvent vous aider : 

Thérapie ou suivi psychologique 

L’une des causes de cette pathologie étant psychologique, il est important dans ce cas de consulter un psychologue pour traverser cette étape. Que vous ayez à vous remettre d’un deuil ou d’un choc émotionnel quelconque, un suivi psychologique peut vous aider à aller mieux et ainsi, à stopper votre perte capillaire.

Le stress au travail étant l’un des premiers facteurs de cette rechute, apprendre à gérer son stress est nécessaire pour guérir. Des techniques de respirations, mais aussi des exercices physiques apaisants tels que le yoga, peuvent s’avérer très utiles.

D’ailleurs, même dans le cas où les raisons de votre chute de cheveux ne seraient pas d’origine psychologique, l’impact psychologique de ce trouble est réel. Un suivi psychologique peut toujours avoir son importance et est donc préconisé.

alimentation saine contre la dermite séborrhéique

Une alimentation saine 

Si cette maladie est provoquée par un régime alimentaire trop sévère, il est urgent pour vous de rééquilibrer votre alimentation.

Dans ce cas, la solution est de vous nourrir convenablement, en faisant le maximum pour fournir à votre organisme le nécessaire en matière de nutriments.

Il faut ainsi vérifier que les plats que vous consommez contiennent le bon apport en vitamines, calcium et fer. Ces nutriments sauront renforcer votre fibre capillaire, et relancer la production de cheveux après l’effluvium télogène.

Vous pouvez ainsi ajouter à votre alimentation des compléments alimentaires, ou encore consulter un nutritionniste. Ce dernier pourra établir pour vous un régime alimentaire sain et adapté à vos carences. Favoriser les aliments bios est aussi une manière de mieux consommer, ceux-ci étant plus riches en nutriments.

Les compléments alimentaires

Les principales causes de la fragilité du cuir chevelu se renferment dans une mauvaise distribution des vitamines dans l’organisme. Des éléments comme le Fer et le Zinc peuvent raffermir votre cuir chevelu et vous protéger contre les maladies associées aux cheveux : Notamment l’Effluvium Télogène.

Le traitement PRP (Plasma Riche en Plaquettes) 

Ce traitement bien que rapide, demande un investissement plus important. Il est réalisé à base de plaquettes riches en plasma. Ce sont des composants du sang, et les plaquettes ont la faculté de stimuler les follicules pileux.

C’est donc cet élément, naturellement présent dans l’organisme, qui est injecté dans votre cuir chevelu. Un des avantages de cette méthode est que vous n’aurez pas à subir une chirurgie invasive. De plus, le résultat sera très naturel. Dès la première séance, vous devriez normalement remarquer une amélioration de votre densité capillaire.

Les maladies similaires

Il existe de nombreuses autres maladies semblables à l’effluvium télogène. Pour mieux les différencier, vous devez mieux les connaitre.

La pelade :

La pelade est aussi appelée alopécie areata, ou alopécie en plaques, parce qu’elle se manifeste par des plaques chauves apparaissant sur le cuir chevelu. C’est une affection qui touche aussi bien les hommes que les femmes.

C’est une autre forme d’alopécie, qui comme l’effluvium télogène se caractérise par une perte de cheveux soudaine.

La pelade est une affection  auto-immune, ce qui signifie que votre système immunitaire est lui-même à l’origine de ce mal, s’attaquant à ses propres cellules. Un système immunitaire défectueux peut ainsi provoquer un ralentissement du système pileux, ou une défaillance de ce dernier.

Mais les facteurs de la pelade peuvent aussi être psychologiques. Vous pouvez donc ainsi en développer une si vous êtes stressé.

La teigne :

La teigne est une infection contagieuse causée par des champignons, des mycoses, qui rentrent dans le cuir chevelu et attaquent la kératine.

Même si on connait surtout la teigne capillaire, cette pathologie peut s’en prendre à d’autres parties du corps.

C’est une affection assez répandue, qui touche essentiellement les enfants. Elle se caractérise par des plaques sur le cuir chevelu, occasionnant une perte de cheveux.

Vous pouvez la soigner avec un antimycosique, ou encore de l’huile et de l’argile appliquer localement sur la peau, pour détruire le champignon.

La trichotillomanie :

La trichotillomanie est une affection qui, elle aussi, touche principalement les enfants. Elle se manifeste par une arrache des cheveux, pouvant causer une forme de calvitie.

Ce comportement est inconscient, l’enfant tirant sur ses cheveux sans s’en rendre compte. Aussi, pour en venir en bout, faut-il en premier lieu faire prendre conscience au patient de ce tic et en chercher les origines.

La trichotillomanie est le signe d’un trouble psychologique, et se traite donc par thérapie comportementale. Plus ce trouble apparait tard dans la vie (adolescence, âge adulte), plus elle doit être prise au sérieux.

Chez l’enfant, ce trouble de la chevelure se soigne facilement. Mais si vous développez ce mal adolescent ou adulte, alors votre problème psychologique est bien ancré. Votre traitement, à savoir votre thérapie, sera donc plus long.

cheveux problème santé

Conclusion

Perdre ses cheveux est une expérience extrêmement difficile à vivre. Que vous soyez un homme ou une femme, un jeune ou un vieux, c’est toujours compliqué de gérer une chute abondante de cheveux. Cette affection est complexe de par ses causes. Mais si vous en souffrez, n’oubliez pas qu’il est réversible. En voyant ses poignées de cheveux quitter votre tête, évitez donc de paniquer ; sinon vous ne ferez qu’aggraver votre maladie.

En premier lieu, prenez le temps de vous détendre et de rééquilibrer votre alimentation. Si cela ne suffit pas, il existe différentes autres méthodes pour venir à bout de cette affection.

Le plus important est que vous vous souveniez que vos cheveux, comme toutes les autres parties de votre corps, sont influencés par tout ce qui vous arrive. Votre bien-être physique et psychologique doit être votre priorité. Prenez donc soin de vous.