L’alopécie saisonnière, ça arrive à tout le monde

Certaines personnes peuvent constater une perte de cheveux plus importante qu’à l’accoutumée. Cette chute de cheveux est un phénomène courant qui survient le plus souvent à chaque changement de saison. On parle alors d’alopécie saisonnière. Elle affecte aussi bien les hommes que les femmes et peut durer entre 4 à 6 semaines.

Ce phénomène est souvent sans gravité, mais s’il perdure, il est important de consulter un dermatologue pour déterminer de manière précise l’origine du trouble. Découvrez dans cet article les symptômes de l’alopécie saisonnière, les causes et comment s’en débarrasser.

Comment se manifeste l’alopécie saisonnière ?

L’alopécie saisonnière affecte aussi bien les hommes que les femmes et se produit en général au printemps et à l’automne.

Elle se manifeste par une chute de cheveux plus abondante qu’habituellement. En temps normal, une personne perd environ 50 à 100 cheveux par jour. En général, la perte de cheveux du fait des changements de saisons dure entre deux à trois mois. Durant cette période, la chute des cheveux peut aller au-delà de 300 en une journée. En plus, toutes les parties du cuir chevelu peuvent être atteintes par ce phénomène.

Quelles sont les causes de l’alopécie saisonnière ?

Le changement de saison est la principale cause de l’alopécie saisonnière. Le printemps et l’automne sont les saisons les plus courantes en matière de perte de cheveux. Nous savons tous que le climat varie en fonction des saisons.

Parfois, la luminosité est plus intense, parfois elle est plus douce. Conséquence la température est variable. Ce changement a des répercussions directes sur les sécrétions hormonales. Celles-ci agissent sur la croissance capillaire qui s’accélère grandement. Les cheveux sont alors victime d’une fin de vie prématurée. Tous ces changements provoquent inévitablement une chute de cheveux conséquente.

Comment lutter contre l’alopécie saisonnière ?

Vous devez toujours agir dès l’apparition des premiers signes pour limiter les dégâts et stimuler la repousse. Il est donc important d’adopter une routine de soin anti-chute qui va préserver vos cheveux du désastre.

Une bonne alimentation

La santé de vos cheveux dépend en majeure partie de ce que vous mangez. Partant quels sont les aliments à consommer pour avoir les cheveux de rêve tout au long de l’année ?

  • Les vitamines : Vous devez davantage consommer les aliments riches en vitamines A, B et C. Les vitamines A et C renforcent naturellement les cheveux en prévenant leur chute et leur casse. On les retrouve dans les fruits et légumes. Quant aux vitamines B, elles agissent directement dans la fabrication des cheveux et sont responsables non seulement de leur pousse, également et de leur longévité. Vous devez consommer chaque semaine un peu de poisson gras, d’œufs, de germe de blé, de volaille, de champignons ou de céréales.
  • Les protéines : Vous devez également adopter un régime alimentaire riche en protéines. Consommez le plus souvent du poisson, des produits laitiers, de la viande, du soja, des lentilles et bien d’autres. Les protéines sont nécessaires pour la bonne santé de vos cheveux.
  • Les omégas 3 : Ils favorisent la pousse des cheveux, et par conséquent essentielle si vous voulez que vos cheveux retrouvent rapidement du volume ou compensent la chute. Consommez alors les huiles végétales notamment l’huile de lin et les poissons gras.
  • Le fer : C’est un minéral dont l’organisme a besoin pour produire des cheveux sains. Consommez régulièrement les aliments riches en fer pour stimuler la croissance des cheveux.

Une prise de compléments alimentaires anti-chute

Pour stopper la l’alopécie saisonnière, une autre solution consiste à opter pour les compléments alimentaires anti-chute. Ils nourrissent les cheveux de l’intérieur et compensent les dérèglements causés par les changements de saison en les renforçant au fur et à mesure. Vous devez opter pour un complément alimentaire dès l’apparition des premiers signes de chute. Et surtout, ne soyez pas inquiet ! Car les effets de la cure mettent quelques mois avant de se faire ressentir, ce qui est tout à fait normal.

Le massage du cuir chevelu

Un massage du cuir chevelu est un autre traitement important de l’alopécie saisonnière. Il active la microcirculation et stimule le bulbe des cheveux, ce qui favorise la pousse. Vous devez vous masser quotidiennement le cuir chevelu pour stimuler la pousse et améliorer la santé de vos cheveux.

Les différents traitements

Des traitements sont également disponibles pour limiter l’alopécie saisonnière ; ils doivent être appliqués directement à la racine afin de limiter les dégâts.
Il existe des lotions et ampoules anti-chutes pour traiter l’alopécie saisonnière. Elles doivent être appliquées dès l’apparition des premiers signes de faiblesse ou lorsque vous remarquez que la chute est plus importante et perdure. Il s’agit des solutions simples et rapides pour stopper immédiatement la chute. Leur action nourrit le bulbe et en stimule la microcirculation du cuir chevelu.

Prévenir l’alopécie saisonnière

Vous pouvez prévenir l’alopécie saisonnière en adoptant les bons gestes quelques mois avant la période fatidique :

Pour cela, vous devez modifier votre alimentation en mettant l’accent sur les aliments riches en protéines et fer. Consommez également les aliments riches en vitamines, notamment en vitamine B. Une prise de compléments alimentaires ciblés va vous aider à mettre fin aux éventuelles carences susceptibles de favoriser la perte des cheveux saisonnière.

Vous devez également utiliser un shampoing de bonne qualité afin de fortifier le cuir chevelu et les cheveux. Privilégiez un shampoing doux, car il n’agresse pas le cuir chevelu. Ce qui permet un lavage régulier. Si vous voulez que vos cheveux gagnent en volume et résistance, vous devez choisir un après-shampoing qui contient un ingrédient connu pour stopper la chute des cheveux, si possible, accélérer leur pousse. C’est le cas par exemple de l’huile de ricin.

Conclusion

La perte des cheveux est un phénomène normal. Tous les jours, une personne perd environ 50 à 100 brins. Toutefois, si vous constatez une perte au-delà de 100 cheveux en une journée, ou si vous avez l’impression d’en perdre plus que la normale vous souffrez d’une alopécie saisonnière. Ce phénomène passager apparaît généralement au début du printemps et de l’automne.

Tout comme les plantes, nos cheveux réagissent à l’exposition lumineuse et aux variations climatiques. Le printemps va favoriser la production des hormones qui peut engendrer une chute anormale des cheveux. En général, cette chute excessive ne dure que 2 à 3 mois. Si les signes persistent plus de 4 mois ou si le cuir chevelu se clairseme, vous devez immédiatement sans plus attendre consulter un dermatologue ou un spécialiste. Il existe également plusieurs moyens pour limiter la chute des cheveux et booster la repousse de nouveaux cheveux.